keyboard_arrow_up
>
Industrie et Commerce
>
Industrie & Commerce

Otakam : du cyclosport au sport santé

19/12/2019
Le premier indicateur de performance dédié au cyclosport est partenaire de la Fédération Française de Cyclisme depuis cette année. La start-up toulousaine qui le développe vient de lever des fonds afin de poursuivre son ascension. Elle lorgne vers d'autres objectifs.

Otakam séduit déjà plus de 5.500 pratiquants sur un potentiel d'environ 150.000 pratiquants en France. Depuis juin 2018, la plateforme éponyme propose en effet un indicateur de performance dédié au cyclosport, domaine où il n'existait jusque-là aucun outil de ce type. A l'instar d'un classement ITRA utilisé en trail, les cyclosportifs peuvent ainsi se situer par rapport aux autres pratiquants « à la différence près que l'index Otakam se veut encore plus précis et pointu puisqu'au delà des distances et dénivelés, il se base aussi sur un croisement statistique des résultats qui permet d'ajuster l'indicateur », indique Jérôme Legenne, ingénieur spatial et cofondateur de la société Proessa Sport qui commercialise Otakam.

Un classement inédit pour les cyclosportifs en partenariat avec la FFC

Un outil qui n'a pas laissé indifférente la Fédération Française de Cyclisme, qui a développé en partenariat avec Otakam son propre classement dédié pour ses licenciés pratiquants (environ 12.000 sur les 130.000 licenciés de la FFC) opérationnel depuis mai 2019. « Il s'appuie sur les épreuves labellisées FFC sur les deux dernières années et fait profiter d'un bonus à la participation aux licenciés. » Inspiré des classements de tennis, il présente 25 niveaux différents (3 plateaux différents segmentés eux-mêmes en 7, 8 ou 9 braquets) avec un classement  53/11 pour les tous meilleurs.

Basé sur un modèle économique « freemium » avec des fonctionnalités premium payantes, Otakam a bénéficié d'une levée de fonds de 100 000€ auprès d'investisseurs privés en 2019. « Et l'ambition est de faire un deuxième tour de table pour lever un million d'euros en 2020 ou 2021 », précise Jérome Legenne.

Deux brevets issus du domaine spatial

Il faut dire que la société Proessa Sport se veut ambitieuse pour les prochaines années. « D'ici fin 2020, avec l’extension à l’international, nous souhaitons atteindre 50 000 membres en cyclosport ,  et allons proposer dès le début d'année de nouvelles fonctionnalités gratuites et payantes. » Surtout, Jérôme Legenne a d'autres projets en tête qui dépassent de loin le cadre du cyclosport. « Nous avons deux licences exclusives avec le Centre National d'Etudes Spatiales portant sur des brevets du monde spatial liés aux activités de suivi physiologique des astronautes d'une part et sur la navigation  par satellite de l'autre. »

Le sport santé dans le viseur

L'ambition est claire : développer une application d'aide à la gestion de l'effort qui se déclinerait en cyclisme dans un premier temps et plus globalement pour le domaine en pleine croissance du sport santé. « Le premier prototype avec les algorithmes déjà validés, est en cours de développement. » Dans ce deuxième cas d'usage, cette application mobile utilisée pendant la pratique permettrait d'accompagner la personne, de la rassurer sur la compatibilité avec sa pathologie et/ou ses contre-indications et même éventuellement d'intégrer une interface avec le monde médical. «  Nous connaissons très bien le vélo, les algorithmes ou encore les brevets, mais avons besoin d'un partenaire dans le secteur de la santé et du médical... » La start-up toulousaine, hébergée par l’incubateur Théogone, a donc franchi son premier col classé. Et entend rapidement se hisser en haut de « son » col de l’Aubisque, voisin de la montée non moins mythique d’Hautacam !

A voir également
  • Industrie & Commerce 10/02/2020
    Roland-Garros : fin des travaux pour le court Philippe-Chatrier
    Le court Philippe-Chatrier, court central du tournoi du grand chelem de Roland-Garros, est à...
  • Industrie & Commerce 05/02/2020
    La FFF prépare ses Trophées de l'Innovation
    Pour la deuxième année consécutive, la Fédération Française de Football remettra ses...
  • Industrie & Commerce 10/01/2020
    6 dossiers retenus pour le « Sport de très haute performance »
    Objectif : répondre aux besoins des sportifs de haut niveau pour atteindre la plus haute...
  • Industrie & Commerce 19/12/2019
    L'Agence du sport et l'INSEP partenaires pour le Sport Data Hub
    « L’Agence nationale du Sport et l’INSEP signent une convention portant sur le développement...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies