Création d’une indemnité Kilométrique Vélo

02 mai 2016
Cycle et mobilité active
L'IKV : un dispositif imparfait mais qui va dans le bon sens

Créée par la loi de transition énergétique, l’indemnité kilométrique vélo (IKV) est entrée en vigueur le 12 février 2016. Cette mesure permet aux entreprises de verser à ceux de leurs salariés qui réalisent leurs trajets domicile-travail à vélo, une indemnité de 25 centimes par kilomètre parcouru, exonérée d’impôt à concurrence de 200 € par an... 

Certes, ce plafond imposé par le ministère des Finances est trop faible. 200 € par an, cela ne représente que 16 € par mois : il faudrait doubler ce montant pour que l’IKV devienne réellement incitative.
Autres bémols : l’IKV ne peut se cumuler avec la prise en charge de l’abonnement aux transports en commun sur un trajet similaire et elle reste facultative pour les employeurs et réservée au secteur privé.

Malgré ces restrictions, la mesure doit être encouragée : l’IKV a le mérite de populariser l’idée d’utiliser le vélo pour les déplacements domicile-travail. On peut cependant regretter que le système français soit moins avantageux que le système britannique, où l’employeur est  fiscalement incité à abonder l’achat de vélo par les employés. 

Nous n’en sommes qu’au début de l’histoire des flottes d’entreprises en France et l’IKV est un premier pas dans la bonne direction...

Plus d’information sur l’IKV dans l’espace adhérent

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies