keyboard_arrow_up
>
>
Actualités
>
15/09/2021  |  Cycle et Mobilité active

Provenance d'un vélo d'occasion, l'inconnu à deux chiffres

Alors que le marché du vélo d'occasion est croissant et que la législation autour du marquage obligatoire est désormais amorcée, 90% des propriétaires de vélos de seconde main n'ont encore aucune idée de la provenance.

A ce jour et d'après les estimations, 300 000 vélos sont encore volés en France tous les ans. D'après une enquête effectuée en ligne par Diffusis France pour Obvy*, 37% des Français se sont déjà fait voler un vélo. Un peu plus de la moitié des propriétaires concernés ont déclaré ce vol à la police mais la très grande majorité (94%) ne l'ont jamais retrouvé.

Des chiffres qui mettent en valeur l'utilité forte du système de marquage obligatoire des vélos neufs mis en place au 1er janvier 2021 et pour lequel six sociétés sont déjà agréées. L'évolution de la législation vers ce marquage doit en effet sécuriser le consommateur autant dans son achat initial qu'au cours de tout le cycle de possession - et éventuellement de revente - de son matériel grâce à une traçabilité des biens et des transactions. Car, selon ce même sondage, 90% des propriétaires de vélos achetés d’occasion ne connaissent pas réellement la provenance du vélo et un chiffre quasi identique n’ont pas rédigé d’acte de vente lors de l’achat de leur vélo d’occasion et n'ont aucune idée de la manière d'identifier un vélo volé.

Pour rappel, les vélos vendus en magasins doivent désormais disposer d’un identifiant unique visible sur le cadre auquel sont associées les coordonnées du propriétaire.

*Obvy est un moyen de paiement spécialisé dans la sécurisation des transactions entre particuliers.

A voir également
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies