Le marché du cycle en France

Vers une reconnaissance du vélo en tant que moyen de déplacement à part entière

Avec 2 996 000 vélos vendus en 2015, la France se situe au troisième rang européen des pays consommateurs de vélo derrière l’Allemagne (4,1 millions) et la Grande Bretagne (3,6 millions).

Le marché français du cycle renoue avec la croissance depuis 2014 après avoir subi un long trou d’air et vu ses ventes fondre d’un million d’unités durant les années de crise (2005/2013).

Les bonnes conditions d’ensoleillement ont contribué à la relance de ce marché en 2014 et 2015. Surtout, le vélo gagne en considération. Il est désormais perçu comme un moyen de déplacement vertueux : non polluant, proposant une réponse concrète à l’enjeu d’amélioration de la qualité de vie et de l’air dans les villes et participant à la promotion de l’activité sportive pour tous et à la lutte contre la sédentarité.

C’est ainsi que l’Etat a récemment adopté plusieurs mesures qui visent à soutenir le développement du vélo comme moyen de déplacement à part entière :

- En 2016, la mise en place d’une indemnité kilométrique vélo pour les trajets domicile-travail

- En 2017, la généralisation d’une aide à l’acquisition d’un Vélo à Assistance Electrique (200 euros maximum) jusqu’alors proposée de manière volontaire par quelques dizaines de collectivités locales.

De nombreux efforts restent pourtant à faire, à l’image du développement des pistes cyclables, quatrième équipements de sports les plus demandés par les français selon une étude de l’UNION sport & cycle réalisés en 2017.

La vertigineuse progression du Vélo à Assistance Electrique

La reconnaissance de la place du vélo est alimentée par la vertigineuse progression du Vélo à Assistance Electrique (VAE). Pour la première fois, ses ventes ont dépassé la barre symbolique des 100 000 unités en 2015 (+26%). Certes, les VAE ne représentent que 3% des vélos vendus en France. On est encore loin des quelque 500 000 VAE vendus en Allemagne. Mais les VAE atteignent 10% de part de marché en valeur, preuve que la révolution de mobilité et de loisirs qu’il permet, s’ancre durablement dans le marché et le quotidien des français.

Enfin, parmi les autres types de vélo, ce sont ceux destinés aux sports et aux loisirs qui se portent le mieux, notamment les VTT qui restent la catégorie de vélo la plus vendue avec 784 000 unités en 2015 (+5%).

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies