keyboard_arrow_up
 |   actualité
Montagne

Ski Debrief : une saison 2018-2019 contrastée

24/04/2019
Après une saison d’hiver 2017-2018 souvent qualifiée d’historique par les professionnels des sports d’hiver, le bilan de la saison 2018-2019 est plus nuancé. En cause notamment : des conditions climatiques aléatoires selon les massifs et une fréquentation concentrée sur les périodes de vacances scolaires.

Une satisfaction client au beau fixe

Les taux de satisfaction clients très élevés de cette saison sont de bon augure pour la saison prochaine. Les services offerts par les entreprises du secteur, avec un « parcours » et une « expérience client » renforcée, démontrent l’attrait dont la montagne française bénéficie auprès des Français et des étrangers.

 

Des conditions climatiques aléatoires selon les massifs

Si les Alpes ont bénéficié d’un début de saison favorable, avec un bel enneigement et un temps clément, les massifs bas (Massif central, Vosges, Jura) et les Pyrénées ont pâti d’un manque de neige jusqu’à mi-janvier. Une saison qui a donc démarré tardivement pour ces massifs, mais qui a néanmoins bénéficié d’un ensoleillement exceptionnel en février, de quoi permettre aux « petites » stations de réaliser des performances souvent exceptionnelles durant cette période.

 

Une fréquentation concentrée sur les périodes de vacances scolaires

Outre les vacances de Noël, qui ont essentiellement profité aux stations alpines ensoleillées, les vacances d’hiver ont représenté plus du tiers de l’activité globale des domaines skiables cette année, avec une forte concentration de clientèles étrangères (Grande-Bretagne, Pays-Bas et Belgique).

Les périodes inter-vacances de janvier et de mars ont, elles, été marquées par une activité relativement calme.

 

Conséquences sur le marché (chiffres de l’UNION sport & cycle)

Le chiffre d’affaires cumulé sur l’ensemble des stations est en diminution de -5%, une baisse à relativiser au regard de la saison exceptionnelle de 2017-2018.

La location de ski est, quant à elle, en recul d’environ -1%.

La vente (-11%) a été pénalisée par une météo peu propice à l'achat d'équipements de ski.

Les commerces implantés dans les Pyrénées et les massifs bas ont subi le mauvais début de saison (entre -10% et -20%).

 

La montagne, qui représente 120 000 emplois tous secteurs confondus, et 10 milliards d’euros de chiffres d’affaires, est un secteur stratégique pour l’économie de notre pays. L’UNION sport & cycle poursuit son travail sur des axes concrets pour répondre aux nombreux défis à venir qui s’offriront au secteur de la montagne, que ce soit le recrutement et la formation des professionnels, ou l’adaptation de l’offre touristique pour que la montagne soit une destination des quatre saisons.

nos partenaires
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies