keyboard_arrow_up
>
>
Actualités
>
26/08/2021  |  Sport et Loisirs

Mountain Debrief - Interview exclusive du maire du Grand-Bornand

Maire du Grand-Bornand, ville hôte de la prochaine édition du Mountain Debrief, André Perrillat-Amédé revient pour Filièresport sur les conséquences de la crise sanitaire, le bilan de la saison d'été 2021, et l'importance d'un tel événement pour le monde de la montagne.

Comment s’est passée jusqu’à maintenant cette saison estivale ?

La fréquentation au sein de la station du Grand-Bornand est historiquement importante en été car les activités hors-neige représentent près de 40% de nos nuitées touristiques annuelles. L’année dernière, la saison estivale a été explosive. Les Français avaient besoin de grands espaces et d’activités de plein air et ont trouvé en notre station un lieu idéal pour se ressourcer après une année difficile.

Malheureusement, malgré les prévisions très optimistes de l’Association nationale des maires des stations de montagne (ANMSM) qui prévoyait une croissance de 9% par rapport à la même période l’année dernière, l’été 2021 est en retrait. Les conditions météorologiques désastreuses du mois de juillet ont considérablement impacté notre saison en réduisant nettement le nombre réservations de dernière minute, qui constituent habituellement une partie substantielle des réservations estivales.

L’accueil du Tour de France au Grand-Bornand en tant que village étape, le 3 juillet dernier, fut l’occasion de faire découvrir notre patrimoine aux Français et de créer un engouement au sein de la commune mais cela n’a pas compensé notre mauvais début de saison. A l’inverse, en août, les conditions météorologiques ont été nettement meilleures, et cela s’est particulièrement ressenti sur l’affluence au sein de notre station.

Comment vous êtes-vous adapté aux restrictions sanitaires depuis ces 18 derniers mois ?

Le pass sanitaire a été admis par la majorité des touristes au sein de notre commune. Nous avons mis en place un centre de dépistage pour les personnes non-vaccinées mais on remarque que très peu de tests y sont réalisés – pas plus d’une cinquantaine par jour. C’est le signe que de nombreuses personnes présentes sur place étaient déjà vaccinées, et c’est une bonne chose. Pour nous, la sécurité sanitaire est essentielle et nous mettons tous les moyens nécessaires pour l’assurer notamment en étant extrêmement vigilant sur le respect des gestes barrières.

Avez-vous développé votre offre estivale pour attirer de nouveaux touristes, peu habitué à la montagne, cet été ?

Notre station répond aux attentes sociétales de plein air et de retour à la nature. Les touristes français sont de plus en plus intéressés par des vacances estivales à la montagne et le Grand-Bornand répond parfaitement à ces critères.

Les touristes recherchent davantage les pratiques sportives et de bien-être qu’auparavant et profitent désormais de toute la richesse des activités que nous mettons à leur disposition. C’est pourquoi nous développons actuellement notre offre pour rendre accessible le sport à tous. Nous soutenons notamment les déplacements doux et avons créé de nombreux sentiers pédestres. Nous avons également mis en place des randonnées en VTT à assistance électrique pour rendre l’itinérance accessible à toute la famille.

En quoi est-ce important pour le Grand-Bornand d’accueillir des événements tels que le Mountain Debrief ?

Je suis très heureux d’accueillir tout le monde de la montagne et de réunir au sein de notre commune l’ensemble des partenaires et professionnels du tourisme pour alimenter notre réflexion sur les prochains enjeux de notre secteur.

La saison estivale est importante pour le Grand Bornand, et il est donc naturel qu’un événement tel que le Mountain Debrief, consacré à la saison d’été 2021 des stations françaises, prennent place au sein de notre commune. C’est aussi l’occasion de pouvoir réunir les professionnels du secteur dans des stations dites de moyenne montagne, traditionnellement moins exposées que les grandes stations de haute montagne. J’estime qu’il est primordial que les stations échangent ensemble sur les prochaines tendances qui se dessinent pour notre filière en adoptant une approche prospective afin de valoriser au mieux nos nombreux savoir-faire.

Avec la 29e édition du Bonheur des Mômes, le Grand Bornand illustre sa volonté et sa capacité à organiser des événements fédérateurs de grande ampleur. Qu’est-ce que cela signifie pour vous ?

Les touristes sont de plus en plus nombreux à vouloir découvrir la richesse culturelle et artistique de notre commune.

C’est pourquoi, après l’annulation de la précédente édition en 2020, nous avons décidé, cette année, de maintenir le festival du Bonheur des Mômes malgré les restrictions sanitaires. Dans un format réduit et sans aucun rassemblement, nous avons fait le choix d’organiser des événements avec jauges pour limiter les risques potentiels de transmission du Covid-19. Alors qu’on comptait entre 15 000 et 20 000 personnes par jour, seulement 5 000 participants seront autorisés à participer aux spectacles et ateliers prévus pour cette 29e édition. Nous sommes très fiers de cet événement et nous sommes certains qu’il sera comme chaque année un grand succès.

A voir également
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies