keyboard_arrow_up
>
Les actualités
>
Territoires

Un partenariat pour encourager la pratique du rugby en Île-de-France

04/02/2019
Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, Patrick Karam, vice-président chargé des Sports, des Loisirs, de la Jeunesse, de la Citoyenneté et de la Vie associative et Bernard Laporte, président de la Fédération française de rugby (FFR) ont signé un protocole de partenariat visant à développer la pratique du rugby en Île-de-France.

Avec près de 35 000 licenciés et 135 clubs, la Région Île-de-France continuera à encourager fortement la pratique du rugby sur son territoire. Elle s’appuiera par conséquent sur tous les dispositifs d’aides régionaux : projets d’équipements de rugby, formation, promotion et développement de la pratique du rugby à tous les niveaux.

A travers ce partenariat, la Région Île-de-France et la Fédération française de Rugby agissent ainsi pour un déploiement cohérent et concerté d’équipements sportifs de rugby sur le territoire francilien.

Elles s’engagent mutuellement à promouvoir et faire respecter les valeurs de la République ainsi que les valeurs d’éthique et de déontologie du sport à travers une charte mise en place par la Région mais également à favoriser l’accès au sport pour tous et notamment des femmes et des personnes en situation de handicap.

En effet  FFR a souhaité  s’associer à cette grande ambition que défend la Région Ile – de– France, d’autant que la Région est non seulement une terre olympique mais sera également un territoire d’accueil de la Coupe du Monde de rugby en 2023.

La signature de ce partenariat a également permis d’adopter une mention particulière et inédite pour les projets de terrains synthétiques de grands jeux, homologués par la fédération sportive. Pour pouvoir bénéficier d’un financement de la région, les terrains devront satisfaire les critères suivants :

  •  une teneur limitée en HAP (hydrocarbures aromatiques polycycliques) : au regard des enjeux majeurs, il est apparu nécessaire d'imposer des teneurs en HAP des produits de remplissage inférieures à 17mg/kg, et ce avant même qu'une règlementation européenne soit adoptée. Cette décision est ambitieuse quand le règlement actuel REACH de l'union européenne contre les risques aux substances chimiques fixe une norme de HAP de 6200 mg/kg ;
  • le respect d’un label qui vise à garantir la provenance française et la traçabilité des pneumatiques pour garantir la qualité des composants des terrains synthétiques ;
  • la réalisation d’un test de toxicité mesurant l'impact des métaux lourds et des HAP sur l'homme, lors du lancement et à période régulière, qui peut être mis en œuvre pour un coût financier raisonnable et qui sera affiché pour les licenciés ;
  • Le respect  de normes environnementales (norme européenne: NF EN 15 330 et norme française : NF P 90-112) qui traitent de tous les aspects liés à la qualité du revêtement en gazon synthétique ainsi que de toxicologie des matériaux mis en œuvre ;
  • la réalisation d’un encaissement pour éviter la dispersion des produits de remplissage. Pour ce faire, la subvention régionale pourra être majorée pour minorer le coût de cet encaissement et permettre une pratique sportive de qualité en toute sécurité.
     

La Région Île-de-France a été la première au monde à mettre en place un tel dispositif pour protéger les pratiquants. Par la signature de ce protocole de partenariat avec la Région, la Fédération française de rugby s’engage à respecter et faire respecter ces mesures de protection des pratiquants qui sont exemplaires et pourront être déployées au-delà de la seule région francilienne. 

En 2018, le rugby francilien a bénéficié d’aides régionales de plus de 1 M€ pour le développement et la promotion de la discipline. Ce financement comprend par exemple le soutien au développement de la pratique sportive et à la formation, qui a notamment permis de créer de nombreux emplois. Il concerne aussi des investissements importants en matière d’infrastructures sportives avec la construction et la rénovation d’installations adaptées à la pratique du rugby (Montmorency; Suresnes ; le Plessis-Robinson ; Massy dans l’Essonne ; la Communauté de Communes du Pays de Nemours et Pontault-Combault). Ce soutien permet enfin de financer des Clubs Excellence franciliens, tels le Rugby Club Domontois et le Rugby Club de Versailles pour la saison 2018-2019.

Il a également été convenu de la nécessité d’accompagner le développement du futur Centre de la Fédération et de la Région Ile-de-France d’Innovation des Rugbys, qui pourrait s’implanter au Stade Raoul Montbrand à Pantin.

Contacts presse :

Région Ile-de-France : Amelie GHERSINICK - Amelie.GHERSINICK@iledefrance.fr

FFR : Alixia GAIDOZ – alixia.gaidoz@ffr.fr 

A voir également
  • Territoires 30/07/2019
    Pro Urba adapte les aires de jeux aux conditions climatiques
    Réalisation à l’appui, l’entreprise possède une expertise diversifiée allant jusqu’aux...
  • Territoires 26/07/2019
    Un groupe parlementaire britannique consacré à l'industrie textile
    Le Royaume-Uni a créé un groupe parlementaire pour analyser l'industrie textile britannique et...
  • Territoires 25/07/2019
    FFT : lancement de l’opération « De la cour aux courts »
    La Fédération Française de Tennis (FFT) a officialisé le lancement de l’opération « De la...
  • Territoires 24/07/2019
    Val d’Isère : une édition pleinement réussie du salon
    L’innovation était au cœur du salon des mobilités vertes organisé dans la station de la...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies