keyboard_arrow_up
>
Industrie et Commerce
>
Industrie & Commerce

Le marché du cycle dynamisé par le vélo à assistance électrique

09/04/2019
Avec une croissance des ventes de 21 %, le vélo à assistance électrique (VAE) dynamise le marché du vélo. Il représente désormais 40 % en valeur des ventes.

Selon les données de l'UNION sport & cycle, le VAE a continué à séduire les Français l’an dernier. Ils en ont en effet acheté 338 000, soit 21 % de plus qu’en 2017, déjà une année record en volume dynamisée par une croissance très forte (+ 90%). Une progression importante qui confirme, malgré la fin de la prime gouvernementale à l'achat, la solidité de ce marché. Le marché français se situe presque dans la moyenne européenne en terme de croissance (+24%), derrière l’Allemagne (980 000 vae vendus en 2018, +36%) et les Pays-Bas (409 000, +38%), et devant la Belgique (252 000, +16%) et l’Italie (200 000).

Le marché hexagonal du VAE ne représente encore que 13% en volume des ventes de cycles tous modèles confondus en France (hors achats des entreprises et collectivités), mais déjà 40 % en valeur (535 millions d’€). Son prix moyen a de nouveau légèrement augmenté (+0,5% à 1.585€).

Si ces 2 roues ont d’abord percé dans la catégorie ville/urbain (202 000 ventes), ses plus fortes croissances en 2018 se sont faites sur les segments VTT (65 500) et VTC (63 000), ce qui fait dire aux observateurs qu’il y a là des réservoirs de croissance pour le futur. Même la route/sport commence à s’y mettre (3.800), malgré le peu d’offre, sans parler du vélo cargo/autres (3.700). A noter que ce marché des vae reste tenu, en valeur, par les détaillants spécialisés. 

Il n’y aucune raison que cette envolée du vae s’arrête, selon Jérôme Valentin, président de l’USC, qui maintient son pari de 1 million de VAE vendus dans l’Hexagone avant 2025. Selon le président de Cycleurope Industries, ce boom apporte aussi de la valeur ajoutée à l’industrie du vélo en France, compte tenu du développement d’acteurs qui se sont positionnés sur ce créneau et d’assembleurs historiques qui ont rejoint le mouvement. Depuis l'été 2018, ils profitent de la politique de défense commerciale de l’Union européenne, avec la mise en place de droits anti-dumping élevés qui ont considérablement limité les importations de VAE depuis la Chine.

Cette bonne santé du VAE n’est pas sans incidence sur le marché global du cycle en France qui a maintenu sa progression en 2018, avec 2,1 milliards d’euros de chiffre d’affaires (+2,3 %), soutenu tant par les pièces/accessoires (+4,4 % à 773 millions d’euros) que par les cycles (+1,2 % à 1,33 milliard d'euros). 

Les différents intervenants de l'Observatoire du cycle ont insisté sur l'importance de l'action des pouvoirs publics pour l'avenir du secteur. En particulier, le plan national vélo, présenté en septembre 2018 par le gouvernement, et qui devrait logiquement contribuer à enraciner encore plus la pratique du vélo dans le quotidien des Français. 

A voir également
  • Industrie & Commerce 24/06/2019
    Assemblée générale de l'USC : le grand rendez-vous de la filière...
    Deux ans et demi après sa création, l’UNION sport & cycle tiendra son Assemblée générale...
  • Industrie & Commerce 21/06/2019
    Jean-Louis Rodrigues devient président d’Eurosima
    L’association européenne des industriels des actions sports a élu un nouveau président lors de...
  • Industrie & Commerce 21/06/2019
    Benjamin Thaller dirigera l’OSV
    Passation de pouvoir à la direction exécutive de l’Outdoor Sports Valley.
  • Industrie & Commerce 20/06/2019
    Le Futoroscope veut surfer sur la vague
    Le Futuroscope souhaite ouvrir dès 2020 le premier site doté d'une vague de surf semi-naturelle...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies