keyboard_arrow_up
>
Santé et Bien-être
>
Santé & Bien être

Le sport santé bénéficie d’une stratégie nationale

26/03/2019
Les grandes lignes d’un plan national ont été détaillées par la ministre des Sports Roxana Maracineanu.

Enfants, actifs, personnes âgées ou encore porteurs de maladies chroniques, le plan d'action se veut global à toutes les échelles de la population. Trois ans après la reconnaissance du sport sur ordonnance, la ministre des Sports Roxana Maracineanu a présenté ce mardi les grandes lignes de la stratégie nationale sport-santé, élaborée en collaboration avec Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé. Objectif général de ce programme : améliorer l’état de santé de la population en favorisant l’activité physique et sportive de chacun, au quotidien, avec ou sans pathologie, à tous les moments de la vie.

Cette stratégie s'articule autour de quatre axes forts, à savoir la promotion de la santé et du bien-être par l’activité physique, le développement du recours à l’activité physique adaptée à visée thérapeutique, la protection de la santé des sportifs et le renforcement de la sécurité des pratiques et des pratiquants et enfin la diffusion des connaissances.

De la pédagogie à l'investissement dans des équipements sportifs : des champs d'actions annoncés très variés

Parmi les actions concrètes listées, on note, côté scolaire, la mise en place d'interventions auprès des écoliers et collégiens sur la nécessité de pratiquer une activité physique régulière dès 2019, ainsi que le développement du label « Génération 2024 » pour promouvoir le sport et l’Olympisme dans les établissements scolaires.

Côté développement de la pratique, le ministère des Sports annonce un investissement en 2019 de 20 millions d’euros pour la construction et la rénovation d’équipements sportifs en priorité sur les territoires carencés en 2019 mais aussi, pour favoriser la pratique en entreprise, le développement de conciergeries sportives au sein des entreprises et des administrations.

Par ailleurs, pour promouvoir l'aspect santé, 500 maisons sport santé doivent être créées d'ici à 2022, dont 100 d’ici à la fin de l’année, un projet qui figurait dans le programme du candidat Macron à l’élection présidentielle. Dès cette année, des outils en appui à la prescription et à la décision médicale réalisés à partir des recommandations de la Haute Autorité de Santé seront mis à disposition des médecins. Le gouvernement souhaitedévelopper l’orientation et l’accompagnement des patients atteints de maladies chroniques vers une offre et un cadre de pratique adapté. L’activité physique adaptée sera aussi inscrite dans le protocole de soin des femmes atteintes de cancer du sein dès 2020. D’ici à 2021, sera créée une plateforme en ligne recensant les offres d’Activités Physiques et Sportives et d’Activités Physiques Adaptées à des fins thérapeutiques.

 

A voir également
  • Santé & Bien être 25/06/2019
    Une nouvelle ère pour le salon OutDoor
    La 1ère édition de l'OutDoor by Ispo qui aura lieu du 30 juin au 3 juillet 2019 au parc des...
  • Santé & Bien être 10/05/2019
    Le fitness européen et français en croissance
    Qu'il s'agisse des effectifs, du nombre de salles ou du chiffre d'affaires généré, le marché du...
  • Santé & Bien être 06/05/2019
    Le sport apporte davantage de bonheur que l'argent !
    Une étude américaine réalisée sur 4 ans par des chercheurs des universités de Yale et Oxford...
  • Santé & Bien être 15/04/2019
    Le plan anti-noyade de Roxana Maracineanu
    La Ministre des Sports a présenté la teneur de son plan « Aisance aquatique » destiné à...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies